Edouard Manet Impressionist portrait of Mery Laurent

€0.00

This item is out of stock

PRICE ON REQUEST

Edouard Manet Portrait of Mery Laurent

Oil on Canvas 55,5 x 46 cm


« Ô si chère de loin, et proche et blanche, si délicieusement toi, Mery »

« Ses yeux semblables aux pierres rares, son regard, qui sort de chair heureuse, sa chevelure, vol d’une flamme vivante nue, diadème, couronne, or ignition de feu intérieur, astre, gloire, fulguration, rubis-torche »
« Soie humaine, elle se ploie, avec la grâce des étoffes, autour d’un visage qu’éclaire la nudité sanglante de ses lèvres… ».
« Telle Dieu vous a faite, et telle je vous veux
Et rien ne m’éblouit, ni l’or de vos cheveux,
Ni le feu sombre et doux de vos larges prunelles,
Bien que ma passion ait pris sa source en elles
Comme moi vous devez avoir plus d’un défaut
Pourtant c’est vous que j’aime et c’est vous qu’il me faut.»

Stéphane Mallarmé

UN MANET SI BIEN CACHÉ.

Un “Da Vinci Code” à la Française
V. Flieger (Amazon)

In his book, Jules Petroz relates how with his wife Aïcha, they found a hidden treasure beneath a worthless pastel on paper. Bought for a few francs at Geneva Flea Market, a beautiful portrait of a ravishing woman secreted under another insipid portrait. After month of research and hard work they concluded that it couldn’t be attributed to any artist but Edouard Manet; than this masterpiece could be the source itself of impressionism, inspired by the actress demimondaine and courtesan fin de siecle Mery Laurent.
To avoid a fatal destruction due to it’s erotic charge, the languorous portrait had no other choice than to be hidden for more than a hundred years.
A captivating intrigue in a Paris Second Empire, the secret world of an apparently insignificant woman, who has held under her influence the most eminent men of her time if not there mistress.: le prince de Metternich, Robert de Montesquiou, George Moore, Villiers de l’Isle-Adam, Huysmans, Bloy, Degas, Antonin Proust, Louise Abbema, Mendes, Sully Prud’homme, Champsaur, Paul Adam, Gambetta, Theodore Duret, Emile Banche, Whistler, Odilon Redon, Reynaldo Hahn,Verlaine…
Mery Laurent was also Nana for Emile Zola, Stephane Mallarme’s crazy love and Odette Swan for Marcel Proust

Dans ce livre, l’auteur retrace le parcours d’un brocanteur de province et de son épouse, qui découvrent un jour, par hasard et pour quelques francs, caché sous une croûte, le portrait d’une ravissante jeune femme.
Guidé par son intuition, le brocanteur se lance dans une recherche acharnée et découvre que la jeune femme n’est autre que le modèle et la maîtresse d’Edouard Manet ; Mery Laurent.
Le caractère érotique de la toile d Edouard Manet , peinte il y a plus de cent ans, aurait fait un tel scandale que l’on avait d’autre choix que de la cacher.
Une intrigue envoûtante, une plongée dans le Paris impressionniste, sous les ors du second Empire, le monde d’une femme d’apparente insignifiance, qui tient salon où l’on croise tous les hommes de son temps : le prince de Metternich, Robert de Montesquiou, George Moore, Villiers de l’Isle-Adam, Huysmans, Bloy, Degas, Antonin Proust, Louise Abbéma, Mendès, Sully Prud’homme, Champsaur, Paul Adam, Gambetta, Théodore Duret, Emile Banche, Whistler, Odilon Redon, Reynaldo Hahn,Verlaine…
Mery Laurent a été la Nana d’Emile Zola, l’amour fou de Stéphane Mallarmé et l’Odette Swan de Marcel Proust , révélatrice de talents.
Mery Laurent à fait sortir de sa réserve Jules Petroz, qui raconte, d’une manière un peu provocant, son combat titanesque, suite à la découverte d’un nouveau Manet, sur les terres, « chasse gardée », de certains grands marchands et seigneurs du sacro-saint marché de l’art.


Jules Petroz, describes in a provocative way his gigantic struggle when a new Manet appears on the very private land of big merchants and experts, lords of the sacrosanct art market.

En avril 1997, nous avons découvert cette huile sur toile sur le marché aux puces de Genève. Le portrait avait été soigneusement caché sous un pastel sur papier et un carton avait été cloué au dos du châssis. Des recherches nous ont permis d’établir qu’il s’agit très certainement, d’un portrait de l’actrice et maîtresse de Edouard Manet, Mery Laurent. Depuis, cette toile a fait l’objet de nombreuses parutions, notamment un article dans le Paris Match Document No 2883 du 19-25 august 2004. Article signé Anne-Cécile Beaudoin et dans le Mery Laurent, Manet, Mallarmé et les autres…par le Musée des Beaux Arts de Nancy, Cabinet d’art Graphique.
4 mars – 9 mai 2005 Page 71
Malgré tout le travail fournit l’expert s’en tient à sa version alors qu’il n’a vu qu’une mauvaise photo du tableau.

Littérature:

  1. -Le Matin du 2 novembre 1997 page et page 74, du lundi 23 novembre 1998.
  2. -Gazette Drouot du 27 novembre 1998 page 138.
  3. -Catalogue de la Vente aux enchères 51, rue Prévost chez Martin Me Christin et     Naville à Genève les 8-9 et 10 décembre 1998.
  4. -La tribune de Genève du 5-6-10 décembre 1998, page 46.
  5. -Le Dauphiné libéré du 14 décembre 1998, 1ère page et page 2.
  6. -Apollo octobre 1998.
  7. -Herald Tribune 2 décembre 1998.
  8. -Le Temps 15 janvier 1999.
  9. -Le Journal des Arts 4-17 décembre 1998 No 72 et 15 décembre 2000 No 117.
  10.  -GEM : Geneva English speaking Magazine April 2004; Living with Manet :by Garry Littman.
  11. -Paris Match Match Document No 2883 — 19-25 august 2004. Par Anne-Cécile Beaudoin
  12. -L’Illustré; 03.11.2004; numéro 45; page 32 L’histoire
    «Prouvez-moi que ce n’est pas un Manet!»
  13. -Mery Laurent, Manet, Mallarmé et les autres… Musée des Beaux Arts de Nancy, Cabinet d’art Graphique.
    4 mars – 9 mai 2005 Page 71
  14. -(AFP)vendredi 15 juillet 2005 Manet ou pas Manet ? La difficile recherche en paternité d’un  antiquaire GENEVE
    Pamela Taylor
  15. -The Case of the Mysterious Manet ArtInfo.com
  16. -Le Matin Mercredi 05 octobre 2005 Ce portrait impressionniste est-il un Manet? Xavier Lafarge


Reviews