• Charles François Prosper Guérin "Pipe Player"

    €0.00

    This item is out of stock

    Charles François Prosper Guérin (French, 1875-1939) (SOLD)
    "Le Joueur de Flageolet (The Pipe Player)"
    signed 'Guérin' (lower right)
    oil on on panel


     
    From Wikipedia, the free encyclopedia

    Charles-François-Prosper Guérin (Sens, 1875–1939) was a Frenchpost-impressionistpainter. The son of the painter Jean Michel Prosper Guérin, Charles studied with Gustave Moreau in thel'École des Beaux Arts à Paris, and had one exhibition at the Grafton Galleries.

    Guérin attained some historic notoriety for sitting on the jury of the Salon d'Automne of 1908, which rejected almost all of the paintings of Georges Braque. The other jury members were Henri Matisse,Georges Rouault, and Albert Marquet, all of whom had also been students of Moreau. The jury's action caused Braque--who had been a great success the year before--to withdraw completely from the Salon. Braque subsequently entered into an exclusive contract with the dealer Daniel-Henry Kahnweiler requiring him (and Picasso) to avoid salons, during which time Braque and Picasso developed cubism.

    Élève de Gustave Moreau à l'école des beaux-arts à Paris, Charles-François-Prosper Guérin appartient au courant postimpressionniste. Il est professeur à Paris à l'Académie de la Grande Chaumière, où il a notamment pour élève Raymond Dendeville.

    À l'occasion d'une exposition aux Galeries Grafton, Huntly Le Charretier a écrit de son travail : « Un autre spectateur sera attiré par la prodigalité audacieuse de C. Guerin, qui montre comment les couleurs primaires les plus fortes peuvent être utilisées. Et dont le travail a une valeur décorative que les peintures vaseuses et incolores de nos jours ne possèdent pas. Cette exposition, peu connue dans l'histoire de l'art, était un précurseur important de l'exposition postimpressionniste tenue en novembre de cette même année.

    Il est chef de l'atelier de peinture, la Grande Masse des beaux-arts, de 1937 à 1939 à l'École nationale supérieure des beaux-arts.

    Reviews